Mensonge romantique et vérité romanesque

Pour la vérité romanesque, c’est ici.

Le 14 mai 2019 à 17 h 11 nous recevons un message de Claude Vaugirard, personne rencontrée aux Journées de l’habitat participatif de Grenoble en 2012 (2).
Ce message est un prototype de discours romantique ; notre devoir est de vous le présenter et d’en faire le commentaire :
Je viens d’emménager dans mon appartement du Paradis de la colline, habitat participatif. 
C’est le rêve de ma vie, tout y est ; la sobriété heureuse, le bâtiment passif, la nature magnifiée, les voisins bienveillants, les activités culturelles, les échanges de services. Cet habitat intergénérationnel abrite trente adultes et quinze enfants, les uns et les autres prennent soin les uns des autres. Nous pratiquons la communication non violente et organisons des cercles restauratifs lorsque la relation entre deux personnes s’est dégradée. Jugez-en par vous-même : Lien vers le site du Paradis de la colline
C’est l’idéal croyez-vous, peut-être, mais ce rêve a un prix, celui du contrôle de soi ! L’écologie, qu’elle concerne le respect de la nature ou celui des humains, nécessite de faire des concessions. Souhaiter une bonne journée à ses voisins, passer un peu de temps avec les enfants, rendre des services, participer aux loisirs collectifs.
En échange, je n’ai plus à m’acquitter des factures d’électricité ni du fournisseur d’accès à internet. Le paysage environnant est magnifique, l’espace naturel est vaste, fleuri, bruissant du bourdonnement des abeilles et des enfants. La nuit, sans éclairage municipal, les étoiles éclairent le chemin. Le silence est rempli du chants des oiseaux, du crissements des insectes ou du grognement d’un sanglier.
Je n’ai plus besoin de combler mon vide intérieur, il est plein de tout cela.

Nous avons donc ici un exemple total, typique, absolu de mensonge romantique.
Nous proposons dans un article la vérité romanesque correspondante.

Notes et références
(1) Mensonge romantique et vérité romanesque est un ouvrage fondamental de René Girard publié en 1961.
(2) Nous modifions à peine le message tellement il semble tout droit sorti de Paul et Virginie !!! Nous ne citons pas l’auteur, volontairement.

Source : WikiMédia Vassil

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s